Restaurant
« Aux Armes de Colmar »

Horaires d’ouverture pendant les fêtes fin d’année :
– Fermé à partir du 24/12 au soir jusqu’au 26/12 au soir
réouverture le 27/12 midi
– Fermé à partir du 31/12 au soir jusqu’au 02/01/2022 au soir
réouverture le 03/01 midi

Les Réservations pendant le mois de décembre
se feront uniquement par téléphone au 03 89 41 46 23
(les réservation par mail ne seront pas traitées)

Présentation

Situé au centre de Colmar, non loin de l’Hôtel de ville, le restaurant Aux Armes de Colmar vous accueille dans son cadre convivial et chaleureux que ce soit en salle ou en terrasse.

Les plats, réalisées avec des produits frais, vous feront découvrir une cuisine traditionnelle et régionale de qualité.

Venez déguster nos spécialités du terroir : la Choucroute, le Jambonneau braisé au munster, le Jambonneau braisé sur choucroute, le Baeckeoffe aux 3 viandes ou encore notre cassolette de munster.

Le restaurant vous accueille tout au long de l’année du mardi au samedi, dimanche et lundi jour de repos.

HORAIRES D’OUVERTURE

Dimanche et Lundi : Fermé
Mardi au samedi : Service du midi de 12h à 14h30
Mardi au Samedi : Service du soir de 19h à 21h30

Cuisine Traditionnelle

Les plats, réalisées avec des produits frais, vous feront découvrir une cuisine traditionnelle et régionale de qualité.

vu de la salle du restaurant aux armes de colmar

Cuisine du Terroir

Venez déguster nos spécialités du terroir : Choucroute, Jambonneau braisé au munster, Jambonneau braisé sur choucroute, Baeckeoffe aux 3 viandes ou encore notre cassolette de munster…

Tartes Flambées

Venez déguster nos Tartes Flambées Flambée nature (oignons, lardons) + assiette maraichère, Flambée gratinée (nature + emmental) + assiette maraichère, Flambée forestière…

Desserts

En fin de repas savourez nos desserts maison et les desserts de notre Artisan :
Kougelhopf glacé au marc de gewurztraminer, Café gourmand, Parfait glacé au kirsch et son coulis de fruits rouges…


Historique : Les Armoiries de Colmar

Les Armoiries de Colmar, apparaissent, semble-il, sur le plus ancien sceau de la Ville de Colmar, utilisé en 1214, sous la forme de 3 manches, munis de boules, posés en pal au dessus du lion des Hohenstaufen. Elles ne réapparaissent ensuite qu’au XVe siècle. Depuis 1425, date à laquelle Colmar acquit l’office du Schutlheiss qui présidait le Tribunal, la masse d’Armes figure sur le sceau du tribunal.

A la fin XVe Siècle, ce blason est représenté avec des émaux sur un des vitraux de la décapole. Le champ est d’argent diapré, la masse posée en bande, est de sable tandis que les pointes sont de gueules.

Le manche est tantôt droit, muni d’une poignée, tantôt courbée et s’élargissant vers le bas – le meuble héraldique imite alors la forme d’une comète – tantôt il prend l’aspect d’une tige sectionnée et évidée à sa base.

Lors de la confection de l’armorial général sous louis XIV, on combina les anciennes armes avec le rouge et le vert, couleurs de la Ville utilisées notamment pour les habits de livrée du personnel municipal.

D’autre part, conformément à une interprétation populaire, le meuble héraldique y est indiqué comme étant une molette d’éperon.

La masse d’armes reprend sa place dans la confi rmation offi cielle des armoiries de la Ville du 10 Mai 1820 qui, pour le reste, suit l’armorial général.

Selon une opinion rapportée en 1531 par l’humaniste Jacques Spiegel, qui pourrait bien être fondée, il s’agit d’armoiries parlantes dues au rapprochement fait entre « Kolben», la masse d’armes, et «Colmaria ou Columbaria», nom latin de Colmar. Ce même auteur nous fait connaître la fable populaire d’après laquelle la massue est celle d’Hercule, oubliée par celui-ci à Colmar sous l’effet du vin.